La lampe Jieldé

Ou l’histoire d’un fabuleux destin…

jean-louis-domecq-jielde

« Objets inanimés, avez-vous donc une âme » ?

Jean-Louis Domecq pensait-il à cela lorsque, en 1949,  il pose les fondements de son projet ?

La question reste posée, car ce génial inventeur lyonnais donne à sa création ce supplément d’âme qui la place à la frontière entre l’objet d’usage et l’œuvre d’art.

Reste qu’il conçoit une lampe adaptée aux besoins de son activité, une lampe simple, robuste, articulée et sans câble dans ses articulations. Le modèle définitif voit le jour en 1950. Pour industrialiser son invention, Jean Louis Domecq crée « Jieldé » à partir des initiales de son nom (JLD).

Le succès est au rendez-vous : la lampe « Jieldé » investit les usines, les ateliers, les tables à dessin…

> LIRE LA SUITE

Dernières Actualités

Nouvelles finitions disponibles

De nouvelles finitions sont disponibles pour la plupart des lampes de nos collections : la finition noir martelé et la finition cuivre martelé.
> Lire la suite

Nouveau : intérieur et cordon blanc

Nouveau : l'intérieur de nos suspensions + le cordon en blanc. Après l'intérieur or et l'intérieur argent, laissez-vous tenter par le blanc pur...
> Lire la suite